Depuis sa création en 1996, l’association des baladeurs de l’estuaire a vu le nombre de ses adhérents augmenter régulièrement.  Elle rassemble des personnes venant d’un vaste secteur à cheval sur le Goëlo et le Trégor (de Paimpol à Perros-Guirec). Si son objectif principal demeure la randonnée en Bretagne, et plus particulièrement en Côtes d’Armor, elle propose également des sorties et séjours associant randonnées et découverte du patrimoine dans d’autres régions de France.

L’association adhère à la Fédération nationale de la randonnée (FF Rando).  En 2018, les 117  adhérents sont originaires de 25  communes différentes et certains viennent même de pays étrangers (Allemagne et Pays de Galles). La pratique de la marche est évidemment la motivation principale de l’association mais tout en gardant les yeux grands ouverts sur l’environnement, la nature bien sûr mais surtout le patrimoine (et son histoire).

 

L’association est membre associé de la FFRandonnée Côtes-d’Armor. Elle participe au balisage et entretien du GR 34 sur les communes de Kerbors et Trédarzec (12 Kms de  Port Béni au Pont Canada) et participent à l’entretien des routoirs à lin (une vingtaine situés à cheval sur Trédarzec et les communes limitrophes).

Chaque année, les baladeurs parcourent une moyenne de 31 oo0 km.  Des volontaires participent également aux manifestations locales , comme la course de l’ours , les marches en faveur de la recherche médicale, le Tro Breiz..

Les activités proposées sont les suivantes :

  • des sorties hebdomadaires, le dimanche matin et le jeudi après midi, d’une durée d’environ 3 heures sur des circuits longs  de 9 à 12 kms. Ces circuits sont situés dans un rayon de 30 kms autour de Trédarzec, à la découverte de paysages maritimes le long de la côte de Paimpol à Perros-Guirec, mais aussi vers l’intérieur en suivant les nombreuses rivières ou dans des environnements boisés vers  Pontrieux,Guingamp, Plouaret.
  • des séjours de randonnées en groupes 2 fois par an  : vers une destination proche (Bretagne ou régions limitrophes) 3 ou 4 jours en mai, et vers une destination plus lointaine dans une autre région de France une semaine début septembre.