Lors de nos randonnées sur les chenins du Trégor ils nous arrivent souvent de passer à côté de moulins à eau, en ruines ou restaurés, voire de moulins à vent (moins fréquents cependant). Quelques uns ont été restaurés ou conservés . Beaucoup de moulins à marée : les grandes bâtisses de Traou Meur (Coper Marine à Trédarzec), de Bili Gwen à Troguéry ; celles plus modestes du Birlot à Bréhat, du Vorlen à Buguelès, de Trégastel, du Carpont (Abri des barges) à Trédarzec, de Traou Meur à Pleudaniel. Quelques moulins à vent dressent encore leurs ailes : le moulin de Cra Cra à Plouézec, le moulin du Crach (la Clarté) à Perros Guirec, le moulin de Crech Olen à Ploulech. Et un grand nombre de jolis petits moulins à eau disséminés ici et là le long des nombreux cours d’eau du Trégor Goélo. Revenons un peu sur leur histoire et sortons les de l’oubli.
Sur le seul territoire de Lannion Trégor Communauté qui va du Trieux à l’est jusqu’au Douron à l’ouest (limite avec le Finistère), on dénombre près de 380 moulins de tous types dispersés au sein des 57 communes concernées, dont 340 moulins à eau, une douzaine de moulins à marée et un peu moins de 30 moulins à vent.

Les Moulins à eau

Cette partie du « Trégor historique » (c’est-1à-dire correspondant à l’origine au diocèse de Tréguier) compte ainsi près de 340 moulins à eau. Cette forte densité de moulins à eau est due au fait que le territoire  présente un chevelu hydrographique très dense qui induit aussi un habitat assez dispersé. Ces moulins à eau se répartissent sur quatre fleuves côtiers (le Léguer, le Jaudy, le Yar et le Trieux), 4 rivières, 27 ruisseaux et tous leurs affluents.
Réseau hydrographique du Trégor Goélo

Au XIXe siècle, on trouvait à Trédarzec, 6 moulins à eau : – Le moulin de Kerduault sur le Douron à la limite avec Pouldouran, (ferme Michel LE MERDY), – Les moulins de Kerguézec, du Verger, du Launay et le Milin Lescop sur le Kerguézec (de l’amont vers l’aval), – Le moulin de Pont Bégou sur le Vir (limite avec Kerbors).
En faisant un zoom sur un territoire que les « baladeurs » connaissent bien (Troguéry, Pouldouran, Hengoat, Pomment Jaudy), on dénombrait en 1790 8 moulins à eau sur le Bizien et ses affluents. Il sont faciles à repérer sur la carte établie par Cassini à l’époque (voir ci- dessous) où ils sont figurés par un dessin montrant une roue dentée. Pour les repérer, il suffit bien sûr de suivre le tracé d’un cours d’eau.Moulins à eau sur le Bizien. Extrait de la carte de Cassini. Feuille 156 – Tréguier (source Bnf /Gallica)

Les moulins à marée

Ils étaient installés au fond des baies ou des anses : les marées y montaient deux fois par jour. À la marée montante, l’eau entre au fond des criques, emplit un réservoir qui se ferme. À la marée descendante, le meunier ouvre les vannes et l’eau de mer fait tourner les roues du moulin.
Les moulins à marée ont fait leur apparition au XIIe siècle en France. La Bretagne possède plus des deux tiers des moulins à marée du littoral français et même près des trois quarts si l’on considère la Bretagne
historique. soient 138 moulins. Les Côtes d’Armor en possèdent 29. Une grande partie (17) est localisée sur
le littoral de Paimpol à Plestin-les-grèves. En voici la liste exhaustive (En gras, ceux encore en élévation.) :
Poulafret, Vauban , Kernoa et Coz Castel en Paimpol (ce dernier sur le Trieux)
le Birlo sur l’île de Bréhat,
Traou Meur en Pleudaniel ((sur le Trieux au niveau de Camarel)
• Milin Vor en Lézardrieux (sur le Trieux)
• Carpont et Traou Meur en Trédarzec, (sur le Jaudy). Le restaurant l’Abri des Barges situé au Moulin du Carpont a fermé ses portes en 2019. Le moulin de Traou Meur est, quant à lui, devenu depuis plusieurs dizaines d’années un commerce de vêtements marins réputé : la Coper Marine.
Bili Gwen en Troguéry, (sur le Bizien)
La Roche Derrien en La Roche Derrien (sur le Jaudy)
• Mezo Bran en Minihy Tréguier (sur le Jaudy)
Le Vorlan (Buguelès) en Penvénan
Petit Traouéros en Perros Guirec (Anse de Ploumanach)
Grand Traouéros en Trégastel, (Anse de Ploumanach)
• Lannion en Lannion,
• Rochelan en Plestin les Grèves
Plus précisément, concernant la localisation : • 3 sont situés sur l’estuaire du Trieux, • 5 sur l’estuaire du Jaudy, • 1 sur l’estuaire du Léguer, • 8 en bord de mer.

Les moulins à vent

Enfin sur le littoral du Trégor Goëlo, où la force du vent est la plus importante, on dénombrait une trentaine de moulins à vent. La commune de Pleubian était la commune du département des Côtes du Nord qui en possédait le plus. Les 9 moulins suivants ont été repérés sur le cadastre napoléonien (1828) :
• le moulin à vent de Crec’h Reutte ((à Saint Antoine) La 1ère mention de ce moulin, datée du 12 février 1693 le fait dépendre du Prieuré de St-Georges, avec les privilèges s’y rattachant. Il est encore appelé « Moulin à vent de St Cyr »
• le moulin à vent de Crec’h Catel. Il a maintenant perdu ses ailes mais a trouvé une nouvelle destination : un gîte de vacances.
• le moulin à eau de Kermel. Il appartenait à des nobles du lieu de Kermel sous l’Ancien Régime. Le premier moulin construit à cet emplacement était en ruine en 1651 (famille noble de Kermel). Le moulin à vent de St Cyr était toujours baillé avec le moulin à eau de Kermel.
• le moulin à vent et le moulin à eau associés de Pezen
• le moulin à vent de Trezel
• le moulin à vent de Crec’h Callec ou Crec’h Caoulet (village de Brestan)
• le moulin à vent de Crec’h ar Ruguel
• le moulin à eau de Port-la-Chaîne et le moulin à vent associé de Crec’h Melquin
• Ty Milin Run : la maison du meunier.Moulins à marée. Extrait de la carte de Cassini. Feuille 156 – Tréguier (source Bnf /Gallica)

Trédarzec en possédait 2 aujourd’hui disparus :
• Le mouiln de Crech Urustal,
• Le moulin de Crech Choupot.
La plupart de ces moulins sont indiqués sur la carte de Cassini ci-dessous (établie en 1790). Ils sont figurés par le dessin montrant une tour barrée d’une croix .
Sur le territoire de LTC (lannion – Trégor- Communauté), en dépit d’une densité visiblement très importante de moulins, très peu sont finalement protégés au titre du patrimoine, seuls trois sont protégés au titre des Monuments historiques :
• Moulin à vent de la Lande du Crac’h à Perros-Guirec
• Moulin à marée de Traou Meur à Pleudaniel
• Moulin à marée, Bili Gwenn à Troguéry.

Gilbert Le Houérou, Président des Baladeurs de l’Estuaire