Estuaires-Jaudy-Trieux
Estuaires-Jaudy-Trieux

Côtes d'Armor : La presqu'île du Trieux

Bordée à l’est par l’estuaire du Trieux et Lézardrieux, à l’ouest par celui du Jaudy et Tréguier, notre presqu’île offre des paysages diversifiés et des monuments civils et religieux intéressant que nous vous invitons à découvrir.

Le Jaudy (Yeodi), d'une longueur de 47, 8 km, prend sa source à une altitude de 223 m au Menez Hoguéné, au sud du Menez Bré, dans la commune de Louargat. Les rivières du Guindy et du Bizien le rejoignent avant de se jeter dans la Manche. A la confluence du Guindy et du Jaudy, la ria qui en résulte est la rivière de Tréguier.

Le Trieux (Trev), d'une longueur de 53, 4 km, prend sa source sur la commune de Kerpert à 230 m d’altitude, à l’ouest de Quintin. La rivière du Leff le rejoint avant de se jeter dans la Manche

Consultez le dossier thématique "Inventaire du patrimoine culturel maritime des estuaires de Tréguier et du Trieux" constitué par l'Association Océanide : Le Hénaff Michel, Bohée Alain,  Prigent Guy, Moreau Bernard. Visible à cette adresse :  http://patrimoine.bzh/gertrude-diffusion/dossier/inventaire-du-patrimoine-culturel-maritime-des-estuaires-de-treguier-et-du-trieux-dossier-thematique/416003a7-9b21-483b-8ae2-6b318b48c0b7en face de l’île de Bréhat.

Le patrimoine lié à la culture du lin

Les activités de production linière  telles que le rouissage, le teillage ont laissé de nombreuses traces dans le paysage breton. Le terrain de l'ouest de la Bretagne étant argileux et riche en eaux de surface, le rouissage en bassin y a été privilégié. Ces bassins, alimentés en sources ou ruisseaux sont nombreux dans  le Trégor costarmoricain  où la culture du lin a été maintenue jusqu’au début du XXe siècle.  Aujourd'hui, des associations, dont Skol ar C’Hleuzioù, les retrouvent dans un état de conservation variable et les restaurent afin de témoigner de l'importance de l'activité au sein de cette zone géographique. Sur les communes de Trédarzec, Pouldouran, Pleumeur-Gautier, de nombreux routoirs ont été restaurés. Les baladeurs de l'estuaire organisent des chantiers festifs pour les entretenir deux fois dans l'année, en avril et octobre.

Chapelles du Trégor

Pierre Delestre (1909 - 2010) a appris à découvrir, au hasard de ses cheminements en Trégor, les églises et chapelles, œuvres de pierre que des générations d’artistes ont laissées sur le sol granitique. Il put constater du piteux état de ces chapelles originales plus délaissées que les églises érigées et plus fréquentées sur la grande place de la paroisse et décida d'entreprendre leur restauration.  C'est ainsi qu'il fut le maître d’œuvre de la restauration de sis chapelles dans le Trégor dont il assura le financement complet. Par la suite il créa sa propre fondation à la Fondation de France pour assurer le continuité de cette entreprise de rénovation.

Pierre Delestre et les chapelles du Trégor

Chapelle de Guénézan en Bégard

Vols dans les chapelles du Trégor